La malédiction du remake...

... n'est pas entièrement là où on croit. Pour le dire autrement : le geek (trent/quarent)enaire peut-être un gros râleur englué dans ses souvenirs.

[Attention, ce texte contient de la râlerie]

Ayant été ado dans les années 80/90 j'ai une relation particulière avec les films d'action de cette époque. Une partie de mon imaginaire et de mes goûts en terme de cinéma vigoureux a été influencé par des films comme Conan, Terminator, Predator  et d'autres. Il est d'ailleurs intéressant de noter que Paul Verhoeven a beaucoup contribué à cette culture.

Forcément je porte sur ces films un regard empreint de nostalgie et de bienveillance. Je les ai revu un nombre de fois conséquent et, tout en étant conscient de certains de leurs défauts, je les aime profondément. Pour moi c'est une des composantes de mon état de geek.

Or, depuis une dizaine d'année l'industrie du cinéma produit de plus en plus de remakes, de suite ou de nouvelles adaptations. Ce n'est pas forcément étonnant puisque cela permet de limiter les risques en pariant sur le fait que les fans de l'œuvre d'origine iront voir le remake (ou l'adaptation).

Concernant le cinéma d'action des années  80 - qui m'intéresse ici - voilà ce que ça a donné :
Conan (1982) > remake en 2011
Terminator (1984) > remake à venir et une suite en 2009
Predator 1987 > suite remakisante en 2010
Total Recall 1990 > remake en 2012
RoboCop 1987 > remake en 2014

Comme cet article est centré sur les remakes de films d'actions des années 80 je laisse volontairement de côté des films comme le reboot de Star Trek, le remake de King Kong de 2006 etc. Mais vous verrez que mon propos reste valable pour eux.

J'ai vu les cinq films listés ci-dessus. La plupart ne m'ont pas convaincu. En fait RoboCop 2014 est pour moi le meilleur du lot, mais je reviendrai sur son cas dans une critique spécifique.

L'avis geekesque qui me semble le plus répandu consiste à dire que ces films sont (très) mauvais, parfois même avant de les avoir vu. C'est ce dont je parlais mardi dernier.

Maintenant que j'ai vu RoboCop je me penche sur quelques critiques postées sur des forums et certaines réactions me laissent un sentiment mitigé. J'ai l'impression que chez les personnes les plus virulentes l'exercice consiste à mettre en avant les qualités du film d'origine et à les opposer aux défauts du remake. Ok, mais cela se fait en occultant totalement les défauts du premier et en ignorant méthodiquement les qualités du second. On retombe sur ce que je disais l'autre jour je pense : les gens qui ont condamné un film avant même de le voir se sentent obligés (consciemment ou pas) de le trouver mauvais pour rester cohérent avec leur opinion première ; surtout s'ils ont été très bruyant sur le sujet. Donc une fois dans le cinéma ils se focalisent sur le moindre détail qui peut être compté à la décharge du film, quitte à faire preuve de mauvaise foi.

Je peux comprendre cet acharnement de fanboy, je suis sûr que ça m'est arrivé à moi aussi, mais c'est quand même dommage de se braquer de la sorte. Ça serait quand même plus cool de réussir à se faire un avis sur un film en s'appuyant uniquement sur ses qualités et défauts propres plutôt que de le condamner ou de l'encenser à cause de sa parenté ou de l'étiquette qu'il porte.

Ma plus grande déception en termes de remake d'un film des années 80 c'est certainement le Conan de 2011. J'y étais allé relativement confiant (probablement trop) et j'en étais sorti bien dégoûté. Mais quand j'y pense, mon ressenti négatif reposait sur trois axes de râleries :
- un scénario que j'ai trouvé très foireux sur plein d'aspects.
- une impression de non-respect de l'œuvre d'Howard, ce qui est débile quand on sait que je suis fan du Conan de 82 qui n'est pas particulièrement respectueux non plus.
- le film ne supportait pas, à mes yeux, la comparaison avec celui de 82, ce qui là aussi était idiot.

Une seules de ces raisons est vraiment légitime. Il faudra donc que je me refasse le film en question histoire de le critiquer de manière plus correcte et en sachant à quoi je m’attends. Ensuite je ne suis pas super pressé.

Bref. J'avais besoin de râler sur ce sujet... toutes mes excuses si ce texte vous semble lourd.

Trop de +1

Le vent se lève

Mes attentes vis à vis de ce film
Un dessin-animé beau avec une histoire pas manichéenne et touchante ; globalement ce que j'en suis venu à attendre d'un film de Miyazaki.

Nombre de visionnages : 1

Scénario
[:)][:)]
Une belle histoire douce-amère bien racontée. Le propos du film semblant différent des films précédents de Miyazaki j'y suis allé avec une pointé d'appréhension. Au final j'ai été convaincu. J'ai cependant l'impression que c'est un film un peu plus difficile à aborder pour un occidental à cause de la période historique dans laquelle il se situe.

Personnages
[:)]
J'ai eu l'impression à un moment que personnage principal était un peu lisse, mais cela cadre bien avec son côté rêveur absorbé. Sa soeur et son chef sont là pour apporter un dose d'exubérance qui fait un bon contrepoint.

Réalisation
[:)][:)][:)]
Parfaitement maitrisée il me semble. J'ai particulièrement apprécié la manière de mêler rêve et réalité. La transition entre les deux est très bien gérée.

Images [focus]
[:)][:)][:D]
C'est beau. J'aurais du mal à élaborer sur ce point sans tomber dans le fanboyisme aiguë.

Action
[:|]
Les scènes de vol sont magnifiques et on a l'impression poignante de sentir la guerre et la violence qui enserrent l'histoire. Ça ne va pas loin en terme d'action, mais ce n'est pas le propos du film.

Emotions
[:)][:)][:)]
L'histoire d'un rêve et une romance qui s'entremêlent et se nourrissent mutuellement. C'est beau et triste. C'est également tout en subtilités et je pense que certaines m'ont échappées. J'ai donc déjà envie de le revoir.

Fun
[:)]
La plupart des scènes de rêves enrobent leur propos assez sérieux dans un habillage gentiment délirant. Kurokawa, le boss de Jirō, est également un bon élément de fun, qui a le mérite de ne pas être que cela.

Immersion
[:)][:)]
Comme toujours avec les films de chez Ghibli, je rentre dedans et je me laisse emporter. En l'occurence je m'immerge un peu moins que dans mes Ghibli préférés mais c'est minime.

Réflexion
[:)][:)][:)]
Il y a plusieurs choses qui me titillent agréablement les neurones dans ce film. Déjà la manière dont rêve et réalité se mêlent et s'influence mutuellement, mais aussi la façon de montrer l'approche de la guerre et l'impact que cela a sur les personnages. J'aimerais développer le sujet mais j'ai du mal à voir comment agencer ma pensée. Je pense que cela me prendra un ou deux visionnages de plus.

Mes +
- La musique de Hisaishi.
- Kurokawa.

Mes -
Rien à signaler

Score : 18.5/20

Conclusion :
J'ai trouvé le film trés agréable, trés émouvant. Je le recommande mais il faut garder en tête que de prime abord il est assez différent des précédentes réalisation de Miyazaki. Passer cela je pense qu'il n'est vraiment pas si différent que cela. Il faut juste ne pas s'arrêter aux apparences.

Pour moi une chose est sûre, je le reverrai avec plaisir.

Fiche sur IMDB

 

Trop de +1

Au sujet de Robocop

Demain le remake de RoboCop sort dans nos ciné.

J'aime beaucoup le RoboCop de Verhoeven et j'apprécie le deuxième film. Par décence je ne m'étendrai pas sur les autres déclinaisons de cette licence. Concernant ce RoboCop 2014 je vais aller le voir sans attente particulière. Tout au plus j'espère voir une mise en images honnête et un  joli mech-design.

Cela étant dit, il est impressionnant de voir à quel point ce film part vaincu dans l'esprit de nombreux spectateurs. A la vue des images diffusées, des bandes-annonces et de leurs souvenirs du "vieux" RoboCop ils condamnent le film avant même de l'avoir vu. On est à un point où ce n'est même pas une crainte qu'il soit mauvais, c'est devenu une certitude indéboulonnable. Ils vont donc se pointer dans le cinéma en étant persuadé que le film est mauvais. Aucune chance, dans de telles conditions, qu'ils puissent le trouver ne serait-ce qu'honnête.

Je trouve ça un peu con.

Ne nous trompons pas ; je ne dis pas que le RoboCop 2014 sera bon. Je n'en ai pas la moindre idée. Si je me base sur ce que j'en ai vu, je sais juste qu'il sera différent. Différent c'est bien. Ensuite peut-être que je vais le trouver merdique, peut-être que je vais le trouver honnête et peut-être que je vais le trouver fabuleux (je ne parierais quand même pas cette dernière possibilité).

Les seules certitudes que j'ai concernant RoboCop sont les suivantes:
- Cette licence a déjà été TRES malmenée par RoboCop 3, la sérié télé de 1994 (*) et la série animée.
-  Toutes ces merdes ne ternissent en rien la qualité du film d'origine.
- Ce nouveau film, quelque-soit sa qualité, ne changera rien à celle du film d'origine.

J'ai revu le film d'origine il y a quelques jours et j'en ferais une critique prochainement, probablement en même temps que celle du nouveau RoboCop.

(*) Je n'ai pas vu la seconde série "RoboCop: Prime Directives". En me renseignant un peu en ligne j'ai un sentiment mitigé. Il faudra donc que j'y jette un œil.