Saine lecture scénaristique

Ça fait un moment que je voulais m'attaquer à quelques bouquins sur l'écriture et les scénarios.

Il y deux ans j'ai lu Ecriture de Stephen King, qui est une bonne petite claque en terme de conseils d’écriture. Ce livre a fait très mal à quelques romans que j’ai lu après lui.

Là je viens de m’attaquer à un pavé conséquent : Anatomie Du Scénario de  John Truby. Je n’en suis même pas au quart et je suis déjà heureux d’avoir enfin sauté le pas. Ce bouquin est en train de m’ouvrir les yeux sur pas mal de choses en termes de construction d’histoires. Un bon indicateur de son effet : de veilles idées de romans ou de nouvelles que j’avais dans un coin de la tête sont en train de s’agiter furieusement. Je crois qu’elles ont envie de sortir.

Serait-ce le premier vrai pas vers le passage à l’acte. J’espère.

Café-rôliste #10 – Retour sur un crowdfunding #2

Et voilà la seconde partie du Café-rôliste sur le financement participatif, en profitant du retour d'expérience de Jean-Baptiste.

Cette fois-ci je me suis incrusté, c'est donc le premier Café-rôliste à trois.

Café-rôliste #10 – Retour sur un crowdfunding #2

Rocket a quelque chose à dire

Café-Rôliste #9 – De l’extraordinaire et de l’ordinaire

 Un nouveau café rôliste où j'ai eu le plaisir de proposer le sujet. La discussion a été intéressante même si je n'ai pas réussi à bien cadrer les choses.

Café-Rôliste #9 – De l’extraordinaire et de l’ordinaire

DnD - Player's Handbook - part 16

Appendix A: conditions

Les conditions, en tant que système unifiant les états dans lesquels un personnage peut se retrouver, sont apparues avec la troisième édition. A l’époque il y en avait trente-huit. Pour cette dernière édition il n’y a une qu’une quinzaine, ce qui me semble suffisant. Une mécanique de ce genre marche mieux, je trouve, s’il n’y a pas trop de conditions à gérer.

On notera l’apparition d’une condition particulière : Épuisement (Exhaustion) qui me semble être un bon ajout. Cette condition dispose de plusieurs niveaux d’intensité. Cela permet une gestion évolutive de la fatigue des personnages. Les malus associés à chaque niveau d'épuisement sont assez sévères, y compris le tout premier. Le meneur devra faire attention de ne pas filer de l'épuisement pour des situations juste un peu fatigantes.

Appendix B: gods of the multiverse

Cet appendice présente rapidement les panthéons des univers classique de D&D ainsi que les interprétations fantasy de plusieurs mythologies réelles.

J'apprécie que les auteurs aient pris la peine de préciser que leurs listes de dieux grecques, nordiques, celtes ou égyptiens sont des interprétations d-desques de ces divinités.

Cela me semble particulièrement appréciable parce que cet appendice pose quelques éléments de la cosmologie du donjonverse qui ne sont pas forcément compatibles avec toutes les mythologies évoquées. Donc prendre la peine d'indiquer que les panthéons présentés sont des interprétations fantasy me semble louable.

Appendix C: the planes of existence

Depuis l'époque de AD&D j'ai aimé la cosmologie de D&D, avec le plan matériel, l'astral, l'etheral, les plans élémentaires et les plans extérieurs. J'ai découvert tout cela à une époque où j'étais très réceptif à ce genre de background. Par la suite Planescape a cimenté mon goût pour la cosmologie de D&D.

J'avais donc été un peu déçu que D&D4 ait chamboulé. La cosmologie de D&D4 était plus simple et introduisait quelques idées sympas, en particulier le Feywild et le Shadowfell.

La nouvelle édition reprend la cosmologie planescapienne de D&D mais y réintègre les idées introduites dans D&D4. C'est probablement par nostalgie mais j'aime vraiment beaucoup cette cosmologie.

Appendix D: Creature Statistics

Cet appendice contient des caractéristiques de créatures utiles pour diverses capacités ou sort : familiers, montures, bêtes sauvages, morts-vivants, etc.

C'est une bonne idée d'avoir ces infos là, ça évite que les joueurs aillent fureter dans le Monster Manual.

Appendix E: Inspirational Reading

Que dire, si ce n’est « houla il y a plein de bouquin que je n’ai pas lu là ! »

Conclusion

Cette série d’articles sur le Player's Handbook est terminée.

Au final je suis agréablement surpris de voir que les changements de D&D entre la version 3 et la version 5 collent avec l’évolution de certaines de mes attentes en termes de JdR. D&D4 était un cas particulier, que j’aime bien mais que je considère plus comme un « D&D Tactics » ; tout comme il y a eu des « Final Fantasy Tactics ».

Maintenant il faut que je me mette sérieusement au taff pour faire jouer.