Derniers Commentaires

Charlotte

En réponse à: Saine lecture scénaristique

Charlotte [Visiteur]

Bonjour et merci pour l’information partagée.
Je suis auteur d’un roman et Stéphen King m’a inspiré. J’ai publié mon ouvrage auprès des éditions 7Ecrit (http://7ecrit.com/).
A bientôt sur votre blog. Charlotte.

 Permalien 21.05.15 @ 11:51

En réponse à: Noli Timere Messorem

francois6po [Membre]

Tout cela étant, dans huit jours je suis au mariage d’une couple d’amis.
Donc je sais déjà que j’aurais un truc cool à associer à 2015.
Et ça c’est cool. :)

 Permalien 14.03.15 @ 00:20
Fred

En réponse à: Noli Timere Messorem

Fred [Visiteur]

Thérapie par l’écriture… Mais comme toi, et sans être un grand fan du monsieur (oui je suis un béotien) son décès m’a touché.
Une semaine après Nimoy, l’année commence à être vraiment désagréable.

Profite du weekend pour t’aérer la tête.

 Permalien 13.03.15 @ 22:24
Kahlong

En réponse à: DnD - Player's Handbook - part 16

Kahlong [Visiteur]

Ça donne envie de refaire du donj! En attendant une vf…merci pour ce review détaillé :)

 Permalien 18.10.14 @ 10:28
Ufo Femi

En réponse à: DnD - Player's Handbook - part 8

Ufo Femi [Visiteur]

“proficient” = “accompli", ça serait pas mal, non ?
Comme cela on peut être “compétent” dans pas mal de Skills parce-qu’on a juste une bonne carac’ de base
et être vraiment bon dans certaines autres parce-qu’on y est accomplis (et que ça augmente avec le niveau)
;-)

 Permalien 21.09.14 @ 21:20
Yvan

En réponse à: DnD - Player's Handbook - part 8

Yvan [Visiteur]

En français, on peut être compétent mais également efficient (qui est plus que compétent)… La traduction est peut-être dans ce mot ?

 Permalien 11.09.14 @ 08:23

En réponse à: DnD - Player's Handbook - part 7

francois6po [Membre]

A la demande de Doc Dandy je donne quelques précisions sur les capacités du Maître des animaux

Le compagnon animal du rôdeur est une bestiole « naturelle » ayant un niveau de puissance réduit : loup, chien, corbeau, panthère, serpent, sanglier, mule (pourquoi pas ?) ; mais pas un tigre ou un lion, qui sont trop puissants.

Cela peut sembler limité mais en fait pas du tout, car le compagnon animal ajoute le bonus de « proficiencie » du rôdeur à sa CA, ses jets d’attaques et de dégâts et les sauvegardes dont il a la maîtrise. En plus de cela les points de vie du compagnon sont égaux à 4 fois le niveau du rôdeur, du moment que ce score est supérieur à son score de PV habituel. Comme ça la bestiole gagne en puissance avec son maître, ce qui évite d’avoir un compagnon qui ne tient plus la route où que l’on remplace au bout d’un moment par une bestiole plus badass.

En combat le compagnon est une extension du personnage. Au début il rôdeur doit claquer son action pour faire agir son compagnon (hors action de mouvement). A plus haut niveau le rôdeur peut faire attaquer son compagnon tout en conservant une partie de ses attaques et peut lui commander de faire d’autres types d’action sans abandonner ses attaques.

Petit exemple de carac :
Une panthère
CA 12 ; PV 13 ; morsure +4, 1d6+2 ; griffes +4, 1d4+2
Panthère d’un rôdeur niv 3
CA 14 ; PV 13 ; morsure +6, 1d6+4 ; griffes +6, 1d4+4
Panthère d’un rôdeur niv 10
CA 16 ; PV 40 ; morsure +8, 1d6+6 ; griffes +8, 1d4+6

 Permalien 05.09.14 @ 14:38

En réponse à: DnD - Player's Handbook - part 5

francois6po [Membre]

Intéressante question, voyons comment je peux répondre.
Voilà mon impression
Il y a trois catégorie de classes.
La plupart se spécialise au niv 3 : Barbarian, Bard, Fighter, Monk, Paladin, Ranger, Rogue
Deux se spécialisent au niv 2 : Druid et Wizard
Trois se spécialisent au niv 1 : Cleric, Sorcerer et Warlock

Pour les classes qui se spécialisent au niv 1 on est dans une situation où tu sais dès la création ce que tu veux jouer. Un clerc de la Lumière, un clerc de la Guerre, un ensorceleur sang-dragon, un sorcier lié au Démon, un sorcier lié à l’Archfey, etc.

Pour le magicien et le druide, même si la spécialisation a lieu au niveau 2 je mettrais cela dans le même panier que les trois précédente : quand tu te crées un druide ou un mago tu sais déjà ce que tu veux faire comme perso.

Pour les autres classes, je pense que tu peux plus facilement avoir les deux approches : soit tu sais dès la création ce que tu veux faire, soit tu choisis en cours de route, entre le niv1 et le niv3.

Mais globalement la spécialisation n’est ni une classe de prestige, ni une voie parangonique, c’est une façon de multiplier les options de création et de jeu sans trop multiplier les classes.

 Permalien 02.09.14 @ 11:38
Fred

En réponse à: DnD - Player's Handbook - part 5

Fred [Visiteur]

Sympa cette présentation que tu nous fais.

Je suis par contre un peu surpris par cette spécialisation qui intervient très tôt dans la vie du personnage. J’ai l’impression, peut être fausse, qu’un peu plus de recul dans le RP est nécessaire pour orienter un personnage.
Du coup, c’est gravé dans le marbre ou on peux toujours changer d’avis ?

 Permalien 01.09.14 @ 20:52
Tibo

En réponse à: DnD - Player's Handbook - part 4

Tibo [Visiteur]

4 articles et je suis déjà convaincu par cette cinquième édition. Certes j’ai écouté/lu d’autres retours mais cette revue en détail point par point est très efficace. Merci :-)

 Permalien 30.08.14 @ 18:46
Le stagiaire roumain

En réponse à: DnD - Player's Handbook - part 2

Le stagiaire roumain [Visiteur]

T’inquiète, je me fous de ce que les autres pensent, un golem de protocole a forcément une vision plus… intéressante ;)
Je suivrai donc tes commentaires de lecture assidûment !

 Permalien 26.08.14 @ 14:25

En réponse à: DnD - Player's Handbook - part 2

francois6po [Membre]

Tout à fait. J’aurais l’occasion de parler de ça plus loin dans ma lecture.
Je pense que d’ici à ce que je sois arrivé à la fin de mes comptes-rendus de lecture tout le monde aura plié le PHB dans tous les sens, mais tant pis :D

 Permalien 26.08.14 @ 10:36
Le stagiaire roumain

En réponse à: DnD - Player's Handbook - part 2

Le stagiaire roumain [Visiteur]

Je suis parfaitement d’accord avec toi, l’avantage/désavantage est la meilleure idée de cette édition, même si celle de proposer de sorts à géométrie variable (lire : la puissance est fonction du slot utilisé) la talonne de près.

 Permalien 26.08.14 @ 10:31
Dany

En réponse à: Il est tard, je suis fatigué, je suis déprimé... donc je dis des bêtises

Dany [Visiteur]

Oui !
Dans un sens ça rejoint un peu une notion du boudhisme qui est de dire aussi qu’on n’est jamais le même.
Le moi d’hier n’est pas le moi d’aujourd’hui ni celui de demain. Le contexte, l’environnement, les gens …
Nous ne pouvons nous définir indivuellement mais seulement qu’en rapport avec les autres …
Nous sommes faits d’interactions et d’émotions, de frictions, de confrontations et d’affrontements, d’évolutions et d’adaptations perpétuelles …
L’Humain est mouvant … l’Humain est changeant …

 Permalien 10.03.14 @ 12:58
imalipusram

En réponse à: Le vent se lève

imalipusram [Visiteur]

A revoir aussi, mais dans quelques années.

Le sujet m’intéressait (chose rare chez Miyazaki), et le bon fan de vieux coucous du siècle dernier ne pouvait que se jeter dessus.

Rien à dire sur la forme, on est en terrain connu.
Le fond est léger (bio gentille qui ne fait qu’effleurer le sujet) mais le boulot est fait. C’est reposant, plaisant et franchement bien foutu, si je ne suis pas plus sensible que ça aux passages oniriques.

Mention spéciale au premier rêve qui est plus qu’un clin d’oeil aux poursuites de l’anime Sherlock Holmes.

Mention spéciale bis à notre connerie occidentale qui fait que nombre de critiques portent sur “quand même les personnages fument beaucoup". Mais c’est oublier que notre chère RATP a remplacé la pipe de Jacques Tati par une éolienne. No Comment.

 Permalien 17.02.14 @ 16:30
imalipusram

En réponse à: Robocop 2014

imalipusram [Visiteur]

+1 :)

J’y suis allé à reculons, j’ai été globalement déçu, mais c’était largement moins pire que ce à quoi je m’attendais.
Tout ça à cause d’une campagne de pub déplorable qui ne montre que des ‘mauvais pans du film’. (je trouve).

Le second degré d’origine made in Verhoeven est presque là, mais c’est difficile de dire si c’est le cas. Dans le doute, on va dire oui (les émissions de Novak pourraient être sorties de Starship Troopers, ok, j’avoue.)

Le mecha design est très cool (modulo un point à suivre). Le design noir futuriste et agressif du robocop est assumé et le film se permet même un clin d’oeil à l’ancien design (via le modèle full armor) ce qui légitime à mes yeux le changement de design et la disparition de la boite de conserve de l’époque. Je reste fan de l’ancien ED-209 par contre, qui se suffisait à lui-même et ne nécessitait pas de gagner en taille, ni en contours anguleux plus agressifs.

En bref, je vois dans ce remake un essai qui mérite d’être transformé, mais j’ai peur que le design modulaire du robocop n’incite la prod à plonger dans les défauts du 3ème films (1993) et à transformer Robocop en inspecteur gadget (que j’aime beaucoup aussi, mais faut pas mélanger les ganres).

Quant à Mattox, le barbouze militaire à l’exosquelette, c’est un quasi clone de Blonsky (Tim Roth, dans The Incredible Hulk en 2008) et là il ne sert pas à grand chose. Perso creux et sans aucun intérêt juste là pour rallonger la sauce.

Affaire à suivre.

 Permalien 17.02.14 @ 16:12
Julien

En réponse à: La malédiction du remake...

Julien [Visiteur]

En plus on oublie souvent que le remake n’est pas une tendance récente à Hollywood. Prenons par exemple ce qui reste pour moi l’un des meilleurs films d’action et d’aventure de tous les temps, Captain Blood de Michael Curtiz avec Errol Flynn. Le film est sorti en 1935. Cela ne l’empêche pas d’être en réalité le remake d’une précédente adaptation de Captain Blood sortie en 1924. Il n’existe malheureusement aucune copie intacte du film de 1924, donc impossible de les comparer ^^

 Permalien 16.02.14 @ 11:00

En réponse à: Opération Love Is All

francois6po [Membre]

Il n’y a pas de suite. C’est une fin ouverte. :-)

 Permalien 15.02.14 @ 14:00
orlanth

En réponse à: Opération Love Is All

orlanth [Membre]

Meh ?!
Et la suite !?

 Permalien 15.02.14 @ 12:54

En réponse à: Au sujet de Robocop

francois6po [Membre]

Voilà, en allant voir RoboCop 2014 je prend le risque d’être agréablement surpris, exactement comme j’avais été agréablement surpris par Transformers.

En fait le raisonnement “c’est une merde parce que c’est un remake d’un film que j’ai aimé” m’agace un brin (même si je la comprend assez bien) parce que c’est une posture qui s’auto-alimente :
- Ce film qui va sortir est un remake donc il va être mauvais
- Je le vois en étant convaincu qu’il va être mauvais donc je sors du cinéma en étant conforté dans mon opinion (les chances de changer d’avis à ce niveau là sont très basses)
- Cela me conforte dans mon opinion que les remakes sont des mauvais films

Il faudra que je fasse une critique du Total Recall de 2012. J’ai un certain nombre de reproches à faire à ce film mais tout n’est pas à jeter dedans. A mon goût il n’est pas à la hauteur de son prédécesseur (Verhoeven again) mais je trouve qu’il ne mérite pas le matraquage que je lui ai vu subir de la part des fans à l’époque.

 Permalien 04.02.14 @ 18:22
eric

En réponse à: Au sujet de Robocop

eric [Membre]

D’accord mais pas d’accord.

On peut pas en vouloir aux gens de s’attendre à une daube au vu de la qualité de tous les remakes de films de genre de ces dernières années. Et puis aller voir un film en n’en attendant rien, c’est aussi se préparer être agréablement surpris par un détail, le jeu d’un acteur, une idée originale ou même, qui sait, un scénario intelligent.

Personnellement, et après avoir vu la bande annonde, je refuse de payer la taxe geek sur ce coup-là. Je le verrai, hein, parce que je suis fan du film original, mais mon budget loisirs ira ailleurs.

 Permalien 04.02.14 @ 18:04

En réponse à: Pixar - mon classement à moi

francois6po [Membre]

Je chiale au même moment que toi sur Monstre & Cie.
Sur Némo mon pote Fred (trois fois papa lui aussi) m’a fait exactement la même remarque.

 Permalien 04.02.14 @ 17:54
legrumph

En réponse à: Pixar - mon classement à moi

legrumph [Membre]

Finding Nemo, je pense qu’il faut être parent pour en mesurer toute la force et la puissance.
En haut de mon top à moi, je crois bien que je mets M&Cie qui me fait chialer à chaque fois à la dernière image…

 Permalien 04.02.14 @ 17:51

En réponse à: Conan le barbare

francois6po [Membre]

Carrément :)
Je comprend facilement. Quand j’étais môme je rêvais de voir “the last starfighter". Récemment j’ai vu le Crossed qui lui est consacré et j’ai réalisé que j’ai laissé passer ma chance à l’époque. Si je le voyais aujourd’hui je pense que ça ne passerait pas du tout.
J’hésite à regarder “Enemy” à cause de cela.

 Permalien 03.02.14 @ 15:07
Alias

En réponse à: Conan le barbare

Alias [Visiteur]

Bah voilà.

Je ne l’avais pas vu à l’époque, je l’ai vu il y a un ou deux ans et je me suis d’abord dit qu’il n’y avait pas assez d’alcool dans mon organisme, puis, assez rapidement, qu’il n’y avait pas assez d’alcool dans l’univers.

Bref, je l’ai copieusement détesté.

 Permalien 03.02.14 @ 14:58
imalipusram

En réponse à: Conan le barbare

imalipusram [Visiteur]

Basil Poledouris, mon amour.
(Conan, Robocop, Hunt for Red October, Starship Troopers … #Yummy).

J’irais pas jusqu’à 20/20 mais un bon 18 assumé pour ma part.
Kitsch d’époque, Mr Univers dans toute sa splendeur huilée, glaive plausible mais un poil too much, et les lentilles de James Earl Jones qui ont du lui coller une conjonctivite carabinée.

Beaucoup de très bon.
Très difficile à faire découvrir à quelqu’un qui y aurait échappé à l’époque ou aux redifs TV des années 90.
(Sorti 6 ans plus tôt, il a pourtant mieux vieilli que Willow, je trouve).

Bon, problème habituel, j’en parle, donc je veux le revoir :)
(Et Willow aussi, tiens.)

 Permalien 03.02.14 @ 12:13

En réponse à: Je suis un athée qui croit aux dieux...

francois6po [Membre]

Pour info
J’ai mis cet article en ligne sans m’en apercevoir, alors que je voulais approfondir un peu ma pensée avant de publier.

Tant pis, ce qui est fait est fait. Je reviendrai sur le sujet rapidement.

 Permalien 17.01.14 @ 13:32
Alias

En réponse à: Film, objectivité de la critique

Alias [Visiteur]

Nan, en plus, maintenant, je commence à avoir l’âge qui va avec.

 Permalien 08.01.14 @ 15:51

En réponse à: Film, objectivité de la critique

francois6po [Membre]

Merci beaucoup tonton, c’est effectivement fort intéressant.
C’est comme ça que je me rend compte qu’il serait temps que je lise la tonne de bouquins sur les scénarios qui s’est accumulée chez moi.

Au fait… ça se fait encore de t’appeler “tonton” ou c’est “sooo 2k” ?

 Permalien 08.01.14 @ 14:43
Alias

En réponse à: Film, objectivité de la critique

Alias [Visiteur]

Sur ce sujet, je te conseille de lire la série d’articles de Lionel Davoust: http://lioneldavoust.com/2013/oui-la-critique-peut-etre-objective-1/

 Permalien 08.01.14 @ 14:29

En réponse à: Les Cinq légendes

francois6po [Membre]

La platitude de Pitch black et le manichéisme du scénario sont probablement un peu lié.
Si le scénario avait été plus subtil et nuancé le méchant l’aurait été aussi, je pense. ("The more successful the villain, the more successful the picture")

 Permalien 03.01.14 @ 13:25
Alias

En réponse à: Les Cinq légendes

Alias [Visiteur]

Ressenti similaire, avec un gros point noir sur le scénario, très manichéen.

Et oui, le méchant est un peu “raté", en effet, en ce qu’il n’est pas à la hauteur des autres personnages.

 Permalien 03.01.14 @ 12:59
Alias

En réponse à: Un paradoxe rôliste

Alias [Visiteur]

Complètement d’accord avec ce point de vue, et notamment avec la comparaison avec la religion (ce d’autant plus que, de par mon boulot, j’en croise un certain nombre et que ce genre de débats est très courant chez eux).

 Permalien 03.01.14 @ 12:56

En réponse à: Questionnements philosophiques

francois6po [Membre]

Complément :
J’ai bien envie, aussi, de commencer une collection d’oreilles.

 Permalien 03.01.14 @ 10:11
StephLong

En réponse à: 2014 - vœux kitchouilles

StephLong [Visiteur]

Une bonne et heureuse année à toi. Que tes projets se concrétisent et que tes questionnements trouvent leurs réponses

 Permalien 02.01.14 @ 15:05
fred

En réponse à: Donjons & Dragons : le coffret DVD

fred [Membre]

J’aime bien cette théorie ;)
Mais c’est quand même une bonne excuse pour revoir un très mauvais film…

 Permalien 25.12.13 @ 17:16
Greg Pogor

En réponse à: Un paradoxe rôliste

Greg Pogor [Visiteur]

Comme si chaque terre du milieu, dans la tête de chaque lecteur, était la même.

Perso, ayant lu la Trrrilogie entre mes 14 et 17 ans et malgré les flonflons textuels de tonton Tolkien, ce que j’ai vu à l’écran en 2001-2003, c’était exactement ça. Même Gimli le gros lourd et Legolas le péteux, duo comique de haut vol.

Je soupçonne qu’un facteur aggravant, c’est qu’aujourd’hui, profiter des TdM, c’est du divertissement, plus une épreuve à franchir de 2000+ pages. Ca ne se “mérite” plus. Les moldus connaissent aussi.

Mais je soupçonne ça de 95% des débats de geeks.

(Tiens, chose marrante, j’ai croisé non pas un, ni deux, mais bien QUATRE rôlistes qui ont réussi à la fois à chier sur La Désolation… comme un “viol de l’original” ET à se palucher avec entrain et plaisir sur les préquelles de Dune par le fiston Herbert. Hrm.)

 Permalien 17.12.13 @ 14:01
eric

En réponse à: Un paradoxe rôliste

eric [Membre]

Bien dit. Avant Peter Jackson, je ne pensais pas qu’on puisse faire des livres de Tolkien des histoires haletantes. Même les parties de JdR dans les Terres du Milieu me semblaient soit molles, soit complètement hors du truc.

 Permalien 17.12.13 @ 11:26